La Réduction des Déchets, c'est quoi ???

Hyper motivés pour accueillir le public les 17 et 18 novembre !
8 novembre 2012
Les portes ouvertes créatives, on y est presque… J-1
15 novembre 2012

La Semaine Européenne de Réduction des Déchets, du 17 au 24 novembre 2012

Historiquement, elle s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de communication sur la prévention de la production des déchets dont la première édition (2005-2008) a été lancée par le Ministère du Développement durable et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). La seconde édition de cette campagne sera lancée officiellement du second semestre 2009 pour une durée de trois ans. Depuis le début 2009, cette semaine devient européenne avec le soutien du programme LIFE+ de la Commission européenne.

Que deviennent nos déchets en France ?

30 % incinérés ; 36 % enfouis ; 20 % tries pour le recyclage ;  14 % traites biologiquement (compostage et methanisation)

Notre production de déchets ménagers a doublé en 40 ans. Chacun produit aujourd’hui encore

un kilo par jour d’ordures ménagères. Il faut agir !

Un impact environnemental important. En jeu ?  L’accélération du réchauffement climatique, l’épuisement des ressources naturelles et la transformation de la planète en poubelle géante !

Un gaspillage énorme de ressources : environ 10 kg de déchets par semaine, c’est le côté visible de notre consommation. En fait, chaque européen épuise chaque semaine 1 000 kg de ressources utilisées pour fabriquer les produits consommés.

Une contribution décisive au changement climatique. Les biens de consommation (production, transport et distribution inclus) contribuent pour près de 50 % aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Un exemple : une canette en aluminium aura produit 0,15 kg de CO2 tout au long de sa vie. En Europe, nous consommons 28 milliards de ces canettes par an. Ce sont donc plus de 4,2 millions de tonnes de CO2 qui sont émis dans l’atmosphère chaque année. La gestion des déchets municipaux est elle aussi responsable de nombreuses émissions de GES, que ce soit pour la collecte, l’incinération, la mise en décharge et même le recyclage.

Un coût financier de plus en plus lourd. Le coût du traitement des déchets, assumé par les collectivités et les citoyens via des taxes, ne cesse d’augmenter du fait de leur multiplication, de la complexité à les gérer et d’une réglementation plus rigoureuse. En 1994, gérer une tonne de déchets coûtait 75 €, en 2006 c’est 180 € (coût complet de la gestion des déchets en €/tonne). En revanche, les actions de prévention à la source sont susceptibles de générer des emplois de proximité (en matière de communication, de réparation/réutilisation, de service aux personnes…).

Tout le monde peut agir ! Industriels et collectivités locales travaillent à la réduction des déchets. Petits gestes et réflexes simples permettent aussi à tous les citoyens de participer à la prévention des déchets, pour préserver l’environnement.

La créativité est une source intarissable d’idée et de proposition pour agir sur la réduction. La recyclerie créative s’attache à vous le démontrer !

Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
La Recyclerie créative de Bordeaux travaille pour répondre à ces problématiques. Elle est depuis 2010 un des leviers de l’innovation sociale, frugale et de proximité dans la réutilisation de matières, objets et mobilier dont les usagers veulent se débarrasser.

Laisser un commentaire

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter