A la rencontre de nos nouveaux talents

 

En 2021, l’équipe de l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE s’est agrandie en accueillant 5 nouvelles personnalités dans ses rangs. Pour bien commencer l’année, nous avons décidé de vous présenter chacun d’entre eux.

Malgré une année mouvementée dont le maitre mot fut l’adaptation, l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE a su se réinventer pour maintenir son activité. Après plusieurs départs au sein de l’équipe, il a fallu recruter de nouveaux talents afin d’entretenir la dynamique de la recyclerie pour garder le rythme. C’est dans ce contexte que sont arrivés au fur et à mesure, 5 nouvelles personnalités.

 

<medium>Nos deux compères collecteurs valoristes.

Pourtant bien différents, Harold et Guillaume sont complémentaires au travail. Ensemble, ils s’occupent d’aller collecter les meubles chez les professionnels et les particuliers qui en font la demande. Leur mission est aussi de faire connaître la recyclerie qui se présente comme une alternative, encore trop peu connue, à la déchèterie et à la destruction des biens. Avec leur œil expert, Harold et Guillaume savent évaluer le potentiel d’un objet, que ce soit pour le revendre sur la plateforme ou pour lui donner une seconde vie en passant par nos ateliers créatifs. Mais qui sont donc nos deux collecteurs ?

Harold est un touche à tout qui ne se satisfait pas d’une simple routine. Ce qu’il apprécie particulièrement, c’est de se réinventer en allant découvrir de nouveaux métiers. Lorsqu’il est tombé sur l’offre de l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE, il s’est dit qu’il allait tenter sa chance. Au-delà de la fiche de poste, ce qui lui a plu c’est l’idée même que porte la recyclerie. Harold cherchait une activité qui soit porteuse de sens et qui puisse contribuer à rendre la société de demain meilleure pour ses filles, et c’est ce qu’il a trouvé ici.

En ce qui concerne Guillaume, il cherchait un premier travail riche de sens, et c’est dans cette optique qu’il est arrivé à l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE. L’activité lui apporte une forme de stabilité tout en gardant une certaine liberté dans ses missions. Le poste de collecteur valoriste était fait pour lui, les journées ne se ressemblent pas et les collectes, bien que similaires, ont toutes leur particularité et leur lot de surprise.

 

L’écologie, une problématique commune, au-delà des frontières.

Chloé a 23 ans, bretonne d’origine. Spécialiste des relations internationales, à première vue Chloé ne se destinait pas à un parcours dans la filière du réemploi. C’est lors d’un service civique à La Rochelle qu’elle a été confrontée à de nouvelles thématiques liées au développement durable, et qu’elle a pu participer à des actions de sensibilisation. Son projet sur l’engagement écologique des jeunes n’a fait que renforcer sa volonté d’avoir un travail porteur de sens, à impact, et qui soit d’intérêt général. C’est d’ailleurs dans le cadre de ce projet qu’elle a rencontré Emilia qui travaillait alors en tant qu’animatrice et chargée de mission à ADS, mais qui allait s’en aller afin de se consacrer à son Doctorat. L’opportunité était donc à saisir, et Chloé a pu trouver sa place à l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE en tant que chargée de projet européen.

 

Place à l’animation.

Mathilde a 25 ans, charentaise et travaillait déjà sur la plateforme de l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE avant de changer de poste. Diplômée d’un Master pro en pratiques artistiques et actions sociales dont le mémoire portait sur la création alliée au recyclage, Mathilde a le profil parfait pour devenir animatrice au sein de la ressourcerie. A l’aise quelque soit la tranche d’âge de son public, ses idées d’ateliers ont toujours pour philosophie de réaliser des projets d’interventions artistiques tout en s’inscrivant dans une logique écoresponsable. Avant d’arriver à l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE en Novembre, Mathilde était assistante décoration pour le cinéma, passion qui se manifeste dans l’importance qu’elle accorde à l’esthétique de ses créations. Cela fait longtemps que Mathilde s’intéresse aux objets de seconde main, d’abord dans un soucis d’économie mais aussi par conviction, celui de réduire son empreinte écologique. Plus tard elle rêve de devenir brocanteuse, de chiner les perles rares.

 

Les petites mains expertes de la plateforme.

Manon a 25 ans et est charentaise. A la suite d’un master en histoire de l’art en spécialité art contemporain à Bordeaux, elle a effectué un volontariat de service civique de 4 mois sur la plateforme qui se révéla être un véritable tremplin post confinement, puisqu’elle fut embauchée pour remplacer Mathilde qui évoluait vers l’animation. Manon est une passionnée de brocante, d’objets anciens et de beaux livres. La seconde main n’a donc pas de secrets pour elle, bien qu’elle lui réserve parfois des surprises. Manon aime aussi la peinture, c’est son petit côté artiste qui s’intègre parfaitement dans l’esprit de la recyclerie créative.

 

Vous l’aurez compris, avec leur bonne humeur communicative, nos nouveaux membres ont rapidement séduit toute l’équipe et su trouver leur place. En dépit de leurs fonctions et activités différentes, ils partagent tous un point commun : celui d’incarner la génération des acteurs du changement. Ils contribuent, à travers leur travail, à une dynamique sociétale alternative, dans une démarche responsable, afin d’éveiller les consciences autour de nos modes de consommation.

C’est aussi ça la volonté de l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE : faire émerger de nouvelles idées et permettre la naissance de nouvelles vocations.

20 janvier 2022

A la rencontre de nos nouveaux talents

A la rencontre de nos nouveaux talents   En 2021, l’équipe de l’ATELIER D’éco SOLIDAIRE s’est agrandie en accueillant 5 nouvelles personnalités dans ses rangs. Pour […]
24 novembre 2021

Le zéro gaspi en mode création collective​

Le zéro gaspi en mode création collective L’ATELIER D’éco SOLIDAIRE a proposé des ateliers créatifs dans le cadre de la SERD à la Maison Ecocitoyenne de […]
23 novembre 2021

La transition écologique à l’échelle de la mobilisation citoyenne

La transition écologique à l’échelle de la mobilisation citoyenne Dans une époque où l’inclusion sociale résonne avec la transition écologique, nombre de personnes souhaitent s’engager dans des organisations qui participent […]
8 novembre 2021

Évènement – Semaine Européenne de Réduction des Déchets

Evénement : Semaine Européenne de Réduction des Déchets INVITATION – Les solutions vertueuses pour se séparer de mon mobilier professionnel dans une démarche responsable et gratuite. […]
8 septembre 2021

Faire rimer économie et écologie

Faire rimer économie et écologie A l’approche de la COP 26, le GIEC a publié les prémices de son rapport prévu pour 2022. Le réchauffement climatique au-delà […]
24 août 2021

Les chaussures de la fierté

Les chaussures de la fierté « C’était trop cool » disait Nolan, à l’issue de son stage en menuiserie. Nolan est un archétype de l’émancipation et de l’estime […]
9 juillet 2021

Du volontariat à l’artisanat

Du volontariat à l’artisanat Chaque année, l’engagement des volontaires illustre la préoccupation exponentielle des jeunes pour la transition sociale et écologique. Chacune et chacun ont enrichi […]
9 juillet 2021

De la revalorisation créative à l’estime de soi

De la revalorisation créative à l’estime de soi De la revalorisation d’un déchet à la revalorisation de soi, il n’y a qu’un pas, ou plutôt dix […]
9 juillet 2021

Les métiers du réemploi et de la revalorisation

Les métiers du réemploi et de la revalorisation Le lycée Condorcet s’attache chaque année à accompagner un groupe de jeunes à explorer les métiers du réemploi […]