La création d’un éco système positif pour les quartiers prioritaires

Le supermarché à l’envers, une révolution dans le monde de la déchèterie…
11 avril 2017
Laura nous raconte son parcours de tapissière à la Recyclerie créative
21 avril 2017

Depuis presque 2 ans, nous attendions avec impatience de pouvoir revivre l’expérience d’une Ressourcerie de proximité. Un an de travail, de rencontres et de recherche de partenaires pour enfin ouvrir le 9 mars 2017 une toute petite boutique, dans l’ancienne chapelle, rue Tournemire aux Aubiers.

Nous avions tout entendu sur ce quartier qui est souvent précédé par la mauvaise réputation de ceux qui le connaissent mal. Pourtant, avec le succès que nous avions constaté au Grand Parc, nous voulions démontrer que l’expérimentation qui avait séduit les habitants pouvait se reproduire dans cette zone de vie si singulière. Pour augmenter nos chances de succès, nous avions rencontré à plusieurs reprises les acteurs du quartier qui ont été ravis de venir porter leurs encouragements lors d’un petit déjeuner que nous avions spécialement organisé pour eux dès les premiers jours d’ouverture.

Il est bien trop tôt pour se glorifier de quoi que soit, toutefois, c’est déjà très réjouissant d’observer combien ce lieu est déjà un rendez-vous du quotidien. Pour certains, c’est un moment d’échanges avec les animatrices, pour d’autres des achats en équipement pour les enfants, la cuisine, la maison ou la lecture et pour d’autres encore, c’est une ballade de curiosité à proximité. En quelques jours, des fidélités se sont créées et des apports volontaires ont alimenté l’offre de la boutique. Il est vrai que pour satisfaire l’offre, nous ne manquons pas de marchandises. En lien direct avec le site de la recyclerie créative aux Bassins à Flots, nous avions mis de côté depuis plusieurs mois tout ce qui concerne les vêtements, les équipements pour enfants, la vaisselle, les livres et les jouets.

Parmi les satisfactions acquises, le recrutement de Betty et Kenza fait partie des belles rencontres qu’un tel projet peut porter, en plus d’une opportunité d’emploi pour deux jeunes femmes issues de ces quartiers et qui savent quel rôle important elles peuvent jouer dans ce processus. Leur intelligence et leur motivation construisent la validité d’une telle ambition. Ce n’est pas seulement un modèle d’emploi salarié, c’est aussi une forme d’intraprenariat tellement leur autonomie est grande et la confiance que nous leur portons essentielle. Notre volonté sur cet espace est d’accueillir un public féminin qui puisse se retrouver en confiance, se reconnaître ou s’apprécier dans un endroit où elles partagent un intérêt commun. Ce qui pourrait sembler banal dans tout autre endroit l’est beaucoup moins dans des quartiers prioritaires, où les femmes ont parfois des difficultés pour trouver des espaces dédiés. Cette boutique est un moyen totalement libre d’accès pour échanger, s’équiper ou acquérir des connaissances sur les bonnes pratiques en termes de déchets ou d’environnement.

C’est ainsi que 146 kg d’objets ont été déposés en apport volontaire, 360 passages en caisse pour 1 080 visites, tout ça en 1 mois.

Et déjà de jolies histoires :

Kenza « une fille est venue cette semaine pour faire un cadeau à une copine pour son anniversaire en me disant qu’elle n’avait que 50 centimes. Je lui ai proposé de lui acheter un livre. Elle est partie super contente »

Betty « J’ai remarqué une petite fille qui vient avec sa famille issue des gens du voyage installée à proximité de la Boutique. Quand elle rentre dans la boutique, elle va directement vers les livres pour demander à sa maman d’en acheter un ou deux. Quand sa mère, qui est plutôt intéressée par la vaisselle, lui répond que ce n’est pas essentiel, elle lui réplique que c’est pour apprendre la lecture à son petit frère de 4 ans »

C’est aussi parmi les fidèles des dames isolées qui trouvent dans ce lieu une oreille bienveillante qui leur permet de s’impliquer dans cette activité utile. Pour compléter nos fonctions sur le sujet de la valorisation du recyclage, qui nous intéresse depuis longtemps, nous avons engagé une action avec YoYo qui vient de lancer une initiative à Bordeaux après Lyon pour générer des récompenses en triant dans des sacs dédiés tous les contenants en plastique transparent. En quelques jours, c’est plus de 10 personnes qui se sont inscrites dans ce dispositif pour accéder à des places de concert, de théâtre ou au stade pour les matchs des Girondins.

Si cette initiative démarre sur des bases très encourageantes, nous n’oublions pas combien un tel projet n’est pas autonome et combien nous devons compter sur des partenaires publics et privés. La Mairie de Bordeaux, la Caf, l’Etat, Le Département de la Gironde, Aquitanis, Domofrance et d’autres à venir sont essentiels pour essaimer et pérenniser ce concept.

Ouvert du lundi au vendredi de 14 h à 18 h, 127 rue Tournemire, Bordeaux Lac

Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
La Recyclerie créative de Bordeaux travaille pour répondre à ces problématiques. Elle est depuis 2010 un des leviers de l’innovation sociale, frugale et de proximité dans la réutilisation de matières, objets et mobilier dont les usagers veulent se débarrasser.

Comments are closed.

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Rejeter