Un coffre de pêcheur en boîte de cireur

Le Carnaval du Grand Parc sous l'influence du développement durable
20 février 2012
Premier déjeuner au soleil
2 mars 2012

0″ />

Pour faire briller ses petits souliers, rien ne vaut un nécessaire à cirage bien rangé.

Suffisamment grande, mais pas trop, le tabouret/coffre de pêcheur se métamorphose en boîte de cireur. Elle se porte facilement pour être déplacée d’un endroit à un autre. Cette besace de pêcheur en bois a été repeinte en deux tons et identifiée en tant que boîte à cirage, par des mots clés écrits au feutre noir. Des papillons découpés dans un rideau de douche apportent une touche gaie et colorée. Une sangle permet de déplacer la boîte à cirage.

M a t é r i e l

• Tabouret/coffre de pêcheur (récup’) • Peinture marron, gris/bleu• Rideau de douche aux motifs de papillons • Feutre noir indélébile • Agrafeuse murale • Bombe de colle • Sangle • Papier de verre • Pinceau • Ciseau

1 – Poncez le coffre avec du papier de verre. Peignez les surfaces planes en gris/bleu et les montants en marron.

2 – Découpez les formes de papillons dans le rideau de douche. Encollez-les avec de la colle en bombe.

 

 

 

 

3 – Posez-les sur les 4 faces du coffre.

 

 

 

 

4 – Avec le feutre noir, écrivez à main levée les mots suivants : “Cirage à chaussures”, “Brosses” par exemple.

 

 

 

 

5 – Découpez un morceau de rideau de douche correspondant à la taille de l’assise de tabouret/coffre + 3 cm pour le retour.

 

 

 

 

6 – Soulevez le couvercle de l’assise. Positionnez le morceau de rideau découpé sur l’assise. Agrafez le rabat de 3 cm par dessous.

7 – Pour finir proprement, agrafez la sangle sur le rabat de 3 cm.

8 – Pour réaliser l’anse, agrafez la sangle de chaque côté de la boîte.

Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
La Recyclerie créative de Bordeaux travaille pour répondre à ces problématiques. Elle est depuis 2010 un des leviers de l’innovation sociale, frugale et de proximité dans la réutilisation de matières, objets et mobilier dont les usagers veulent se débarrasser.

Laisser un commentaire