Et la lumière fût : une exposition pas comme les autres..

La poésie du développement durable – épisode 2
14 juin 2016
Expression au développement durable en galerie commerciale
23 juin 2016

trans6ads111« C’est vous qui avez fait tout ça ? Vous avez le droit de graffer comme ça ici ? C’est trop bien ! ».

trans6ads153Les élèves que nous suivons dans le cadre du dispositif départemental Billets Courant Vert sont bouche bée : nous sommes dans les locaux de l’ancien Virgin Mégastore, place Gambetta, pour découvrir les coulisses de l’exposition de street-art Transfert, qui ouvrira ses portes le 25 juin prochain. Les graffeurs de l’exposition expliquent leur travail, répondent aux questions des jeunes. Ceux-ci découvrent que l’art peut prendre de multiples formes, du tableau à l’installation ; ils découvrent que tout – d’un objet à un bâtiment – peut devenir le support ou la matière d’une œuvre.

65ads157Quelques semaines plus tard, c’est à leur tour d’exposer leurs créations à la recyclerie, sous le titre Et la lumière fût : du mobilier et des luminaires à partir de caisses de vin, des luminaires issus de fûts de bière qui ont nécessité plusieurs dizaines d’heures de travail effectuées en immersion à la recyclerie ou dans leurs établissements.

65ads120Ces créations, qui s’inspirent de l’univers des power rangers, de l’art contemporain ou encore du charleston, sont mises en valeur, exposées comme des pièces uniques, ce qui rend les élèves fiers de leur travail.

65ads148« Eh ouais, ça donne bien ! », s’exclame Dylan après avoir disposé sa lampe sur une table transformée en présentoir pour l’occasion.

65ads173Comme Dylan, beaucoup des jeunes avec qui nous travaillons éprouvent des difficultés à s’adapter au milieu scolaire. Grâce à ce vernissage sur le modèle professionnel, avec carte d’invitation et buffet, les élèves sont valorisés par autre chose que des notes : c’est tout le processus de création manuelle et artistique qui est mis en lumière et légitimé par la présence d’autres jeunes et des membres d’ATELIER D’éco SOLIDAIRE admiratifs du travail effectué.

65ads177Les jeunes restent discrets, pourtant, en prêtant l’oreille, on peut entendre des phrases comme « T’as vu cette lampe-là, elle est cool.».

Ils repartent pleins d’une énergie très positive, réjouis à l’idée d’avoir participé à un projet porteur de sens et d’avoir éveillé cette part de leur créativité si nécessaire pour avoir confiance en l’avenir.

Emeline, Volontaire en Service Civique

Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
La Recyclerie créative de Bordeaux travaille pour répondre à ces problématiques. Elle est depuis 2010 un des leviers de l’innovation sociale, frugale et de proximité dans la réutilisation de matières, objets et mobilier dont les usagers veulent se débarrasser.

Comments are closed.