« Les milles et une vies : qu’est-ce que cela évoque pour vous ? »

7 années intenses et résiliantes, en mode économie sociale solidaire…
22 mai 2017
Un pour tous…
3 juillet 2017

Tel est le débat que nous lançons aujourd’hui aux résidents de l’EHPAD Bon Secours, à propos de l’intitulé de notre projet.

Nous voici partis pour deux ans avec l’« Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes » de Bègles. Tout part de « L’un est l’autre », un appel à initiatives du département de Gironde, qui regroupe 28 projets entre associations de champ culturel et établissements médico-sociaux pour personnes âgées et/ou handicapées. Habituées à transmettre auprès d’un jeune public, ce projet nous sort de l’ordinaire.

Par celui-ci, nous comptons valoriser des objets pour leur donner une nouvelle utilité, une seconde vie. Notre objectif est de faire découvrir à nos participants le développement durable, ainsi que l’économie sociale et solidaire. Nous avons envie d’ouvrir leur regard sur l’actualité et leur donner l’occasion de s’exprimer, de créer, de participer et de se sentir utile face à l’avenir qu’ils laisseront à leurs descendants. Pour donner une autre dimension à la part créative du projet, la comédienne intervenante, Emmanuelle Cazal, supervisera en parallèle des « ateliers théâtre ». Les participants au projet vont réfléchir à une mise en scène avec pour but final de réaliser un théâtre d’objets.

Lorsque nous sommes venues leur présenter l’Atelier D’éco Solidaire, notre capacité à créer de l’emploi grâce au déchet les a immédiatement séduits. Nous les sentons véritablement fascinés par l’activité de l’association et impatients de la découvrir. Lors de la visite de celle-ci, nous étions aux anges de les voir s’extasier sur toutes les découvertes de l’atelier. « Je me régale, il y a tellement de choses à voir ! » s’est réjouie l’une de nos visiteurs ; « C’est la caverne d’Ali Baba ! » a renchéri une autre. A l’heure du départ, une exclamation pleine de sincérité a résonné : « Quelle belle journée ! ».

Aujourd’hui, lors du « café-débat » à l’EHPAD, les retours positifs fusent. L’une de nos hôtes nous déclare avoir été « émerveillée par le travail collectif et la solidarité » qui se dégageait de l’atelier. « Tout était beau », « magnifique », s’accordent-ils à dire. Ils nous affirment avoir été enchantés devant les réalisations « faites par de vraies petites fées ». Nous nous sentons comblées par tant d’enthousiasme et d’émerveillement. Nous sommes d’autant plus touchées lorsqu’ils nous avouent avoir eu la sensation d’être « reçus comme des amis ». 

Nous sommes honorées que ces personnes riches d’une grande expérience de la vie nous expriment leur admiration face à notre engagement à promouvoir le recyclage et la valorisation des déchets. Nous apprécions leur joie de constater que ce sujet parvienne à trouver sa place auprès d’une génération gaspillant bien plus couramment qu’auparavant. En ayant connu la guerre, tout en assistant à l’évolution de notre société de surconsommation, leur point de vue nous semble particulièrement intéressant. « Chaque objet raconte une partie de nous », déclare une dame. « Moi j’ai une vie, et milles et un objets m’ont accompagnée », dit une autre. Ces témoignages résonnent en nous. Leur conscience de la valeur réelle des objets et de l’importance d’en prendre soin, acquise au long de leur expérience, reflète l’intérêt de notre projet. « Un objet, c’est une multitude de souvenirs, ils sont chargés de mémoire », confirme l’une des ainées. Les nombreuses anecdotes dont ils nous font part avec émotion nous font frémir et nous réjouissent. « Toute vie est importante, rien n’est à jeter. Le positif comme le négatif » nous formule une résidente, en rajoutant avec sagesse « dans toute vie, il faut savoir faire revivre le positif ».

Les habitants de l’EHPAD comparent la valorisation des objets à leur arrivée dans ce lieu d’accueil, qu’ils évoquent comme « une renaissance », « un changement de vie ». Nous les ressentons en paix et heureux d’avoir trouver une nouvelle place. « Il ne faut pas se dire que c’est fini mais voir ça en positif, comme une continuité de la vie ». Nous sommes persuadées que les résidents de l’EHPAD ont, eux aussi, beaucoup à nous apprendre. Nous comptons alors sur une transmission mutuelle de savoirs, de compétences et de connaissances

Cette possibilité qui nous est donnée d’établir une relation si riche de sens avec nos ainés nous fait réaliser à quel point cette cause qui nous anime génère des valeurs universelles. En rendant les personnes utiles et actrices de notre écosystème, cette valorisation créative des objets s’applique aussi à elles-mêmes et participe donc à une belle augmentation de leur estime de soi. Cette sensation se valide généralement auprès de tous les publics que nous touchons, et nous sommes particulièrement émues qu’un tel écho se soit produit dans ce lieu.

Elodie Kapps

 

Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
La Recyclerie créative de Bordeaux travaille pour répondre à ces problématiques. Elle est depuis 2010 un des leviers de l’innovation sociale, frugale et de proximité dans la réutilisation de matières, objets et mobilier dont les usagers veulent se débarrasser.

Comments are closed.