Les milles et une vie, le retour

Kenza trouve son chemin de vie professionnel
3 avril 2018
La semaine réjouissante du changement durable
23 mai 2018

L’ATELIER D’éco SOLIDAIRE a entamé son année 2018 en animation avec la poursuite d’un projet qui sort de l’ordinaire : « Les milles et une vies »

Rappelez vous, l’année dernière suite à l’appel à initiatives du département de Gironde « l’un est l’autre » un projet singulier mêlant les savoirs, les univers et les générations a éclos : « Les milles et une vie ». Il s’agit de la collaboration entre notre recyclerie créative et la comédienne Emmanuelle Cazal, au service de nos ainés résidants à l’EHPAD Bon Secours de Bègles. La question de la seconde vie des objets, qui est un enjeu environnemental primordial dans notre société, constitue le cœur du projet qui bat au rythme des créations de nos artistes/résidents pour qui tout objet implique souvenir et mémoire.

En effet, la seconde phase du projet a débuté en cette nouvelle année : celle de la valorisation de la caisse de vin/lampe, à la fois décor et personnage de la pièce de théâtre. Après s’être essayées aux différentes techniques de décoration (tissage, peintures, collage, pochoirs, posca…) nos mamies apprenties valoristes ont chacune choisi de quelle manière elles souhaitaient transformer leur caisse de vin en véritable pièce unique.

Armées de leurs pinceaux et de leurs aiguilles, les résidentes s’attaquent à la matière pour la transformer en objet du quotidien. La plupart ont choisi de décorer le bois à l’aide d’un feutre et de pochoirs. L’esprit de la nature revient beaucoup avec des motifs floraux et tropicaux, toujours pleins de couleurs. Une des résidentes a opté pour la peinture de triangle en bleu, jaune et orange à l’aide de scotch, apposé directement sur la caisse et servant de bordure. C’est en rigolant que cette dernière nous a fait remarquer qu’à son âge (103 ans tout de même) elle n’arrivait pas à voir le scotch blanc sur la surface de bois clair… Pour son plus grand bonheur, nous l’avons troqué contre un scotch bleu marine. Enfin, une résidente s’est émancipée du groupe de peinture afin de réaliser un tissage en lycra (un camaïeu rouge orangé) sur sa lampe, et cela avec sa propre aiguille de fer, fidèle comparse depuis de nombreuses années.

En parallèle des fleurs et des papillons (motif numéro 1 chez les seniors femmes de cet établissement), les ateliers de théâtre continuent avec Emmanuelle. En effet, le temps est à l’écriture de la pièce constituée de scènes intimistes construites autour de la lampe et dans lesquelles les résidentes semblent se reconnaître… Il y en a une tout particulièrement, Madame Peluzo, qui est très impliquée aussi bien dans la création que dans l’art d’être comédienne. Les autres paraissent plus réservées quant au jeu, c’est pourquoi la mise en scène prend en compte les envies et les possibilités de chacune : certaines peuvent prêter leur voix à un enregistrement, d’autre peuvent apparaître en tant que figurantes, ou bien encore endosser un rôle à part entière … Revenons à Madame Peluzo qui, très engagée dans la pièce, a décidé d’apporter une partie de son histoire et de sa personnalité à l’un des personnages. Effectivement, cette dernière est d’origine Italienne, et elle s’amuse de son rôle en le modelant telle une « mama Italienne » tout droit venue de Naples, là où sévit la mafia.

Solène Monteau

Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
Fabrice ATELIER D'éco SOLIDAIRE
La Recyclerie créative de Bordeaux travaille pour répondre à ces problématiques. Elle est depuis 2010 un des leviers de l’innovation sociale, frugale et de proximité dans la réutilisation de matières, objets et mobilier dont les usagers veulent se débarrasser.

Comments are closed.

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer